Le télétravail victime de l’auto-entrepreneur

Vous rêvez de travailler chez vous, un ou plusieurs jours par semaine, en évitant ainsi les temps de transport, le bruit dans l’open space, le stress et la pression du chef et des collègues ? La solution du télétravail est aujourd’hui une réalité dans certaines entreprises qui autorisent, voire encouragent leurs salariés à ne pas venir au bureau tous les jours. Qualifiés d’audacieux, les dirigeants de ces entreprises n’en sont pas fous pour autant. Non seulement ils économisent en moyenne 20% d’espace de bureaux, mais ils gagnent également en productivité de leurs salariés, car « travailler à domicile, c’est effectivement l’occasion de s’extraire du brouhaha, de prendre du recul et d’être davantage concentré sur ses dossiers », explique Xavier Bonduelle, PDG IMDRH, dans une tribune sur le sujet.

Mais il faut reconnaître que ces entreprises sont rares, au grand désespoir de nombreux salariés, mais aussi des adeptes de tout poil de ce mode de travail. Les principaux freins ? « beaucoup de patrons ont des valeurs compatibles avec ce type de management qui accorde plus d’autonomie au salarié », estime Xavier Bonduelle. Mais ils ont peur : « le saut vers l’inconnu fait toujours peur, même aux entrepreneurs », car il s’agit bien de « renoncer à une partie du contrôle pour instaurer une culture de la confiance ». La rareté des offres d’emploi sur les sites dédiés au télétravail démontre le faible engouement des entreprises pour cette « nouvelle formule ».

Mais les chefs d’entreprises ne sont pas idiots. Ils ont compris depuis longtemps l’intérêt de déporter la réalisation de missions qui ne nécessitent pas la présence de l’individu sur place. Alors, au lieu de s’embêter à modifier leur mode de management, ils ont simplement externalisé ces tâches auprès d’un nouveau type de salarié, l’auto-entrepreneur. D’ailleurs, les espaces dits de « coworking », permettant aux « coworkers » de disposer d’un espace de travail convivial près de chez eux, sont aujourd’hui massivement investis par … des indépendants.

Les offres d’emploi ouvertes au télétravail sur ouestcentre-emploi.com

Lire également « Mobilité, télétravail : les entreprises encore trop frileuses »

Corinne Zerbib